Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 11 mars 2008

Un peu de poésie...

Perdican parle à Camille :

" Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux ou lâches, méprisables et sensuels;
Toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées;
Le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fanges;
Mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux.
On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière, et on se dit: "j'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui."
Musset "On ne badine pas avec l'amour"

Commentaires

Et pourtant aimer est la plus belle des maladies car l'on en meurt avec plaisir, elle sait nous détruire à petit feu et l'on apprécie de se consumer de l'intérieur, et quand on en guérit on n'espère plus qu'une chose... remettre ça.

Écrit par : Jefaispeuralafoule | samedi, 22 mars 2008

comme c'est beau! et comme c'est vrai!

Écrit par : milou | samedi, 22 mars 2008

Les commentaires sont fermés.